Archives du mot-clé localisme ; corse ; surf ; surfing ; corsica ; localism

Localisme dangereux à Propriano/dangerous localism in Propriano

A lire, le début des hostilités sur ce lien :

LIEN, LIRE LES COMMENTAIRES

Depuis la création de ce site des messages de menaces et d’insultes nous sont parvenus à deux reprises par deux groupes différents. En discutant un peu, presque tout le monde a compris que les noms de spots répertoriés sur ce site de surf en Corse ne dévoilent en aucun cas la situation géographique du spot. Comme un collègue l’a souligné, nous ne sommes pas wannasurf, site sur lequel les spots sont localisés au mètre près par GPS. De plus, beaucoup de noms de spots ne sont que pure fantaisie afin de brouiller encore plus les pistes et de préserver le site de la foule. Donc, au niveau du localisme et de la discrétion, nous pensons que le débat et clos.

Or, en début novembre 2010, des messages de menaces de mort et d’insultes nous sont à nouveau parvenus.
Le problème, dans ce cas-là, est le suivant : on a affaire à des gens obtus qui débarquent en tant qu’outsider.

A savoir, parmi les rédacteurs, de ces messages de menace de mort et de vandalisme de véhicule, il y a Philippe Foce de Propriano qui n’est autre qu’un professeur, aurait-t-il oublié qu’il faut avoir un casier judiciaire vierge pour pouvoir travailler dans la fonction publique, qui plus est dans l’éducation nationale. Lorsque nous porterons plainte, parce qu’on est plusieurs à gérer le site et plusieurs à avoir été menacés, pas besoin de chercher plus loin, nous avons déjà les aveux écrits de Philippe. Donc, il a tout intérêt à rester courtois envers nous si il ne veut pas être radier du corps enseignant, payer une grosse amande et même être incarcéré. Pour Olivier Mirolinco (surnommé Miro), la messe est dite, on ira le chercher sur son lieu de travail à la librairie, si préjudice il y a. Lui aussi nous a gentiment laissé son identité de son plein gré, tout comme Philippe.

Pour clore le poste, c’est quand même l’hôpital qui se moque de la charité, fraichement débarqué et se prétendre local, et en plus aller agresser verbalement de vrais locaux qui sont là depuis bien plus de 10 ans. Peut-être que des gens comme Fred sont trop discrets au point de ne pas se faire remarquer…